Rendez-vous !

Rassemblement Antiraciste à Toulouse, vendredi 30 janvier 2014 à 18h30 
au square Charles de Gaulle (métro Capitole)

2015-03-08-Combattons-le-patriarcat2.jpg

Pour ceux qui peuvent venir le 14 mars à Béziers sachez qu’il y a une manifestation contre le maire de la ville (élu avec le FN) parce qu’il a décidé de débaptiser la rue du 19 mars 1962 (date officielle pour célébrer de la fin de la guerre d’Algérie) et de la remplacer par celle d’un commandant parachutiste en Algérie qui participa à un putsch pour renverser la République française en 1961 (voir en PJ). Une pétition est aussi mise en ligne : http://www.petitions24.net/sauvons_le_nom_de_la_rue_du_19_mars_1962_de_beziers

resistance-kurdistan-001.jpgresistance-kurdistan-2-001.jpg

Salut à toi Philippe,
Philippe Le Moal s’est éteint ce vendredi  20 Février 2015. Lors de manifestations du mouvement social tarnais, lorsque nous le voyions déambuler avec son étoile noire et rouge sur sa casquette, cela nous amusait tout en restant une énigme pour nous car il avait rejoint le NPA d’Albi. En fait, il était venu s’installer sur Albi il y a quelques années. Il avait pris contact avec l’AL à cette époque et je l’avais rencontré. Il venait de Loraine où il avait milité à Longwy, et Thionville à la CGT. Sans s’y être engagé directement, il avait toujours été de cœur avec le communisme libertaire. Isolé sur Albi, toujours militant CGT, il travaillait dans une maison de retraite dans laquelle il était entré en conflit avec la direction car les conditions de travail, aussi bien que celles dans lesquelles les résidant-e-s étaient accueilli-e-s étaient délétères. Ceci n’allant d’ailleurs pas l’un sans l’autre dans ce type de structure où l’humain devrait être la priorité des priorités.    Il avait préféré rejoindre le NPA local qui était déjà constitué en groupe actif. Cependant, il y a trois mois, il avait quitté celui-ci et demandé son adhésion à l’Alternative libertaire. Lorsque je l’avais rencontré à ce moment, il n’était pas optimiste sur son état de santé, mais désirait être en adéquation avec ses idées et engagements.
Philippe tu nous as quitté en toute conscience de tes engagements et cela est tout à ton honneur. Les camarades de l’Alternative Libertaire de Toulouse notamment pour ceux et celles qui t’ont connu ainsi que l’ensemble de l’organisation, rendent hommage, à ton humanité,  ton courage face à la maladie  comme à tes convictions communistes libertaires.
Nous adressons nos condoléances à ta compagne Béatrice, qui partageait ta vie, tes souffrances et en grande partie tes idées.
 Alternative libertaire 31  

tract-toulouse-724x1024.jpg

EN L'HONNEUR D'UNE FEMME REMARQUABLE

 OLYMPE DE GOUGES 
 6 mars 2015 Dès 20H30
 Espace Terre de rencontres
  Participation libre mais nécessaire

 Dominique Bru, comédienne professionnelle, vous fait revivre dans unspectacle théâtral la vie passionnée d'Olympe de Gouges, cette femmequi a été la première en France en 1791 à formuler une Déclaration des droits de la Femme, qui a revendiqué toutes les libertés,  et qui est morte sur l'échafaud en 1793 sans jamais rien céder sur ses principes.


 Venez honorez sa mémoire au nom de la liberté de la Femme!

Avis! 
 
Le lundi 23 Février  à Cahors : NON AU FN!

 TOU-TE-S au RASSEMBLEMENT CITOYEN contre la venue de Marine Le Pen dans le Lot ! 

 17H30 Place Mitterrand !   Qu'on se le dise le FN ne passera pas par nous !

Images intégrées 1

Jeudi 12 mars à 20h00

 

en partenariat avec le collectif  Toulouse Syrie Solidarité,

le Ciné-Club de la Diversité  présente

« Une échelle pour Damas » du réalisateur syrien, Mohammad Malas 

en présence de Rashed Issa, journaliste palestinien-syrien, critique de théâtre. Né à Damas. Il a étudié à l'Institut des Hautes Etudes de l'Art du Théâtre de Damas, section études théâtrales. Il vit actuellement à Paris et écrit pour le journal al Kouds al Arabi.

 Sous le chapiteau de l’AGIT, sur la Friche urbaine (face à la station de métro Empalot - ligne B) - 20 avenue Jean Moulin

Entrée gratuite

Ghalia arrive à Damas pour étudier l’art dramatique. Elle rencontre Fouad, un aspirant cinéaste fasciné par l’ambiguïté de sa personnalité. Alors qu’elle cherche un endroit où vivre, il lui propose de s’installer dans sa collocation : une maison traditionnelle où vivent de jeunes Syriens de différentes régions. Tandis que les remous violents commencent en Syrie, leur histoire d’amour nait, isolé au sein de la maison, sous les tumultes qui assourdissent les rues… Une fresque aux airs dramatiques tournée en huis-clos, alors qu’un terrible bouleversement se joue en toile de fond… Beau et saisissant.

2015-02-12_loi_Macron.jpg

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés