Au moins 11 interpellé.es sur Toulouse.

RassemblementS : a 17h au comico dimanche, bld embouchure Métro Canal du Midi-Légal Toulouse et un autre a 14h au palais de justice lundi-Solidaires Étudiant.

Lundi possibles comparutions immédiates malgré grève des avocats . Solidarité! Justice pour Rémi et pour toustes les autres !

NON AU BARRAGE ET NON AU MONDE QUI VA AVEC ! Zad partout.

On lache rien !

APPEL A PARTICIPER A LA JOURNEE DU 22 NOVEMBRE, CONTRE LES REPRESSIONS POLICERES

 

 

La répression qui s'abat sur les opposant-e-s aux projets mafieux des gouvernant-e-s est chaque fois plus violente.

 

L'arrivée du Parti Socialiste au pouvoir n'y aura rien changé.

 

La police, la gendarmerie et l'armée blesse et mutile tout autant, peut-être davantage en surfant sur la vague du fascisme montant sous couvert de crise économique mondiale, et ce, grâce aux armes, dont l'efficacité s'accentue par les crédits apportés à la technologie militaire.

 

Mais outre les budgets alloués à la guerre, toujours plus importants, ce qui inquiète encore plus, c'est la volonté des policer-e-s, gendarmes et et militaires comme de leur patron-ne-s  politicien-ne-s d'assumer leur violence. L'omniprésence et l'utilisation effrénées de leur flashballs, "lanceurs de balles défense" (qui sont en fait des flashballs taill XXL!) et grenades explosives désencerclantes en son des exemples concrets.

 

Le discours est lui aussi décomplexé et la violence banalisée ! Face à nous, les flics sourient ou nous menacent quand on leur demande s'ils sont fier-e-s d'avoir tué. L'un des responsables de la police du Tarn affirmait récemment que celles et ceux qui s'opposent aux "forces de l'ordre" doivent s'attendre à subir des violentes et éventuelles blessures!!!

 

Et, il y a quelques jours, la police a tuée. Encore.

 

Nous, réuni-e-s au Testet pour lutter contre le projet mortifère du barrage de Sivens, nous avons perdu un ami. Aux premières heures du dimanche 26 octobre 2014, à quelques mètres des soldat-e-s de l'état, armé-e-s et protégé-e-s par leurs armures et leur bouclier, c'est là que Rémi Fraisse a été assassiné par le bras armé de l'état.

 

Par un tir tendu d'un-e salarié-e de la guerre de grenade de désencerclement, visant probablement sa tête, s'est coincée entre sa nuque et ses épaules. Pourtant, même les lois internes des bras armés de l'état interdisent les tirs tendus à une certaine distance et interdisent également de viser la tête ou de viser tout court avec certaines armes.

 

Ceci n'est pas un accident. Il est même étonnant qu'un tel drame ne se soit pas produit plus tôt. En effet, les attaquent des policier-e-s, gendarmes et militaires ont tous les jours dépassées le cadre de leurs propres lois! On ne compte plus les genoux, mains, ventres et têtes visés!!! Leur violence inouïe et illégale nous a laissé à tou-te-s des traces qu'elles soient physiques, ou morales.

Cette fois elle a emportée un homme: Rémi Fraisse.

 

Mais si la mort de Rémi fait la une des médias et embarrasse les gouvernements, ne croyons pas qu'il s'agit d'une exception.

 

Fin août, une personne sans-papiers est morte dans une voiture de la BAC (Brigade Anti Criminalité) au cours du trajet qui la ramenait à l'aéroport. Cela fait bientôt 10 ans que les adolescents Zyed Benna et Bouna Traoré sont morts dans un transformateur électrique suite à une course-poursuite avec la police. Sans parler des guerres économiques, au Mali ou ailleurs...

 

On ne compte plus les procédures lancées par les proches de victimes de meurtres d'un des bras armé de l'état. Aucune plainte ne donne lieu à des emprisonnements!

 

Nous exigeons une justice rapide et implacable pour les meurtrier-e-s caché-e-s dans les rangs des bras armés de l'état.

 

Nous demandons, dès maintenant, une amnesty juridique pour tou-te-s les inculpé-e-s opposant-e-s au barrage de Sivens, que nous considérons presque comme des prisonniers politiques.

 

Nous demandons également, le désarmement total des multiples bras armés de l'état, pour en finir avec les assassinats, les bavures et les violences policières, gendarmes et militaires.

 

 

 

Nous rejoignons ainsi l'appel de la ZAD de Notre Dame des Landes  à manifester contre la répression policière le samedi 22 novembre 2014:

 

Ce 22 novembre à 15h Place Esquirol

 

 

Nous appelons chaque personne et chaque groupe qui se sent concerné par le danger que représentent la police de l'état à mener des actions et à manifester où qu'elle/il soit.

 

Faisons du 22 novembre une date nationale et internationale contre les violences des bras armés de l'état, mais n'oublions pas que chaque jour, avant et après cette date, est propice pour s'insurger contre l'existence d'une institution qui mutile et assassine pour le compte de l'état "de droit" et de ses projets juteux, mafieux et dévastateurs.

 

Indignons-nous !

 

 

FLICS ASSASSINS
MEDIAS COMPLICES


Toulouse, le 9 novembre 2014.

Une manifestation contre les violences policières devait avoir lieu samedi 8 novembre sur Toulouse.
Les organisateurs et organisatrices de cette dernière ont appris qu'elle était interdite par un article du torchon local, La Dépêche du Midi, la veille.
Malgré tout, au moins un millier de manifestantes et manifestants se sont réunis sur la place Jean Jaurès ce samedi afin de manifester.
Ils et elles ont tout de même pu défiler sur une centaine de mètres encadrés par un dispositif policier démesuré.
Ce jour-là, les Renseignements Généraux, la BAC, les CRS et les Gardes-mobiles (appuyés par un hélicoptère) étaient de sortie pour défendre leur impunité. Cent mètres c'était sans doute déjà trop : la police a donc commencé à lancer des grenades lacrymogènes et repousser cette colonne de manifestant et manifestantes vers une véritable souricière sans issue puisque toutes les rues adjacente étaient bloquées.
C'est bien les flics qui provoquent un désordre qu'ils prétendent combattre puisque suite à cette tentative de dispersion plusieurs micro-concentrations ont émaillé les boulevards de Toulouse provoquant des gazages supplémentaires et, du coup, la solidarité des passantes et des
passants... le tout des heures durant.
En faisant croire que la violence vient des manifestantes et des manifestants, les journalistes font passer quelques tags et bris de vitrine (ainsi que deux voitures brûlées qui seront rapidement remboursées
par les assurances) pour des scènes de véritables guérillas urbaines et de
destruction massive.
Se faisant, les journalistes « embarqués » font le jeu des pouvoirs locaux
et nationaux. On nous parle d'affrontements violents entre manifestant/manifestantes et forces de l'ordre alors qu'il s'agit surtout
pour ces derniers de réprimer toutes les colères légitimes.

Dans la droite ligne de son passé collaborationniste, La Dépêche du Midi
(dont le journal CQFD n°125 d'octobre dernier révèle que les journalistes
reçoivent des « consignes » alors que leur PDG Jean-Michel Baylet est
également président du CG du Tarn-et-Garonne... qui a autorisé la construction du barrage de Sivens) remporte la palme d'or de la désinformation et de la mauvaise foi la plus racoleuse.

Alternative Libertaire 31 est solidaire des personnes interpellé-e-s suite à la manifestation.
Alternative Libertaire 31 réaffirme que la police est raciste, sexiste et classiste et qu'elle tue en toute impunité. Rémi Fraisse n'est que le dernier d'une longue liste de personnes assassinées : Lamine Dieng, Zied et Bouna, Timothée Lake et tant d'autres.

STOP aux violences policières !
Désarmement et dissolution des forces répressives !
STOP au projet de barrage de Sivens !

Alternative Libertaire 31

case-sante.jpg

Communiqué:
Veuillez trouver ci-joint l'appel aux manifestations de soutien à la lutte contre le barrage de Sivens dans le Tarn .
  
Dans le 46 et à Cahors un collectif s'est créé pour apporter un soutien aux collectifs mobilisés à Sivens pour l'arrêt définitif des travaux.
Le 22 novembre à 10H30 devant la Préfecture nous manifesterons pour:
- l'abandon du projet de barrage
- pour que la Vérité et Justice soient faites pour Rémi
- contre les violences policières
- pour l'interdiction des armes qui tuent ou qui mutilent
  
A cette occasion une collecte aura lieu ( vivres, vêtements, matériel et argent ) destinée aux occupants de la ZAD du Testet.
 
Le 23 novembre nous irons replanter arbres et végétation pour que la nature reprenne ses droits au Testet!
 
Soyons nombreux pour sauver nos environnements et en mémoire de Rémi Fraisse!
 
Le collectif Testet 46.



Il fut temps où les propos d'Eric Zemmour, sentaient franchement le rance mais n'avaient pas encore dépassé la date de péremption.
A l'époque, d'ailleurs, Zemmour se disait tout à la fois Gaulliste et marxiste. Les tenants encore vivants de ces deux idéologies ont certainement apprécié son incartade télévisuelle sur les bienfaits du pétainisme « sauveur des juifs français». Après des sorties homophobes, racistes, misogynes et sexistes, Eric Zemmour ajoute donc à sa longue liste la bêtise crasse. A tel point que même Florian Filipot (porte-parole) du FN l'a renvoyé dans ses trois-quarts... Voilà ce que l'on risque à vouloir être plus lepeniste que les Lepens...

Il semblerait que le Charles Martel du PAF veuille venir jouer son one-man-show sur Toulouse (décidément, entre Soral, Dieudonné et Zemmour, l'humour d'extrême droite à la côte en ce moment...) le 18 novembre prochain...


En tant qu'antifascistes, nous nous sommes posés la question de nous opposer à cette venue. D'écrire un tract, maquetter une affiche, déposer une manifestation, battre le rappel des associations féministes, antiracistes et antifascistes... Mais à vrai dire, la perspective d'aller nous cailler par une froide nuit de Novembre histoire d'exprimer notre mauvaise humeur et notre dégoût à quelques dizaines de vieux-jeunes et vrais-vieux cacochymes nostalgiques d'une période de l'histoire qu'ils ont sans doute idéalisé soit parce qu'ils ne l'ont pas vécu soit parce qu'à l'époque...
ils étaient jeunes... ne nous ravis pas plus que ça.
Nous avons un autre monde à construire, loin d'une fange intellectuelle dans laquelle le pauvre Zemmour ne cesse de  vautrer avec chaque fois plus de plaisir semble-t-il...
Souhaitons que l'excès de nostalgie de ces vieux-faux vieux-jeunes indignes leur fasse attraper une rupture d'anévrisme, histoire de tourner définitivement la page d'une époque qui rappelons-le, est une des quatre recensées par la philosophe Hannah Arendt comme réellement totalitaire (avec le stalisnisme, l'hitlérisme et le maccarthysme)...

Salutations communistes libertaires et antifascistes

Le Collectif pour une Alternative Libertaire 31

soiree-de-soutien-contre-la-repression.jpg

2014-11-12-Contre-l-austerite.jpg

reseau-alternatif-europeen--Reu-publique-14-nov-copie-1.jpg

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés