Alternative Libertaire - Toulouse Alternative Libertaire est une organisation communiste libertaire née en 1991. C'est aussi un journal qui diffuse tout les mois une analyse libertaire sur les luttes et l'actualité.

UP 31 : « Le syndicalisme face à l’extrême droite, déconstruction de l’imposture sociale »

Alternative Libertaire Toulouse

ESPACE DURANTI – SALLE OSETE, 6, rue du Lieutenant-colonel Pélissier 31000 TOULOUSE – Métro Capitole
avec le Comité de Vigilance contre l’Extrême Droite et le soutien de l’Université Populaire de Toulouse.
Inscription obligatoire auprès de : fsu31@fsu.fr

Introduction
Comité de Vigilance contre l’Extrême Droite
L’extrême droite est engagée en France dans une opération de conquête de populations qui ne sont pas habituellement les plus sensibles à ses thèses, dans le monde du travail, des quartiers, de la laïcité, des femmes, etc. Il s’agit souvent des couches populaires les plus touchées par la crise et des couches moyennes qui s’estiment « déclassées ». Cette stratégie impose de redoubler de vigilance et de donner aux acteurs sociaux les moyens de lutter contre une infiltration qui est de nature à ruiner la République et la démocratie sociale en France.
Des militants de diverses organisations ont créé un comité dont l’objectif est d’aider les organisations syndicales et associatives, mais aussi tous les citoyens et les médias, à lutter contre l’extrême droite et plus particulièrement contre le Front national, force la plus puissante et de ce point de vue la plus dangereuse dans les familles de l’extrême droite en France.
Ce comité se donne pour missions : 1 - décrypter les stratégies de l’extrême droite (conquêtes d’électorats, infiltration de syndicats, partis politiques, associations, etc), en particulier à Toulouse et dans la région, 2 - analyser le programme politique du FN et la propagation de ses idées et rédiger des contre-argumentaires, 3 - recueillir et diffuser toutes informations pertinentes relatives à ces thèmes.
Sont principalement ciblés les secteurs de la société dans lesquels l’extrême droite tente de s’infiltrer : travail et syndicats, éducation, laïcité, droits des femmes, quartiers, régionalisme et environnement. Ce comité a également pour objectif de susciter et coordonner la riposte publique aux interventions de l’extrême droite dans la Cité et de diffuser des communiqués. Nous invitons les organisations politiques, syndicales et associatives à participer à ce Comité 31.

Lire la suite sur le site de l'Université Populaire de Toulouse.

Commentaires