Alternative Libertaire - Toulouse Alternative Libertaire est une organisation communiste libertaire née en 1991. C'est aussi un journal qui diffuse tout les mois une analyse libertaire sur les luttes et l'actualité.

Toulouse, ville occupée !

Alternative Libertaire Toulouse

Toulouse, ville occupée !
> Depuis la mort de Rémi Fraisse et les manifestations qui ont suivi, les
> pouvoirs publics ont suspendu  notre liberté à protester.
> Ainsi, la manifestation de samedi 6 décembre -pourtant déposée par une
> organisation représentative (la FSU)- a de nouveau été interdite par une
> préfecture droite dans ses bottes dont on rappellera à toutes fins utiles
> qu'elle est dirigée au niveau Midi-Pyrénéens par Pascal Mailhos, ancien
> directeur des renseignements généraux sous la chiraquie (2004-2006).
> Petite différence qualitative ce samedi, nous n'avons pas eu droit aux
> hélicoptères et, sans doute du fait de la présence de quelques
> représentant-e-s handicapé-e-s de l'association « Ni pauvres ni soumis »,
> pas non plus droit aux gaz lacrymogènes.
> Cependant, alors que cette manifestation historique (qui a lieu tous les
> premier samedi de décembre depuis douze ans) devait passer par le
> centre-ville, nous avons été pressé de nous diriger vers St-Cyprien, là où
> personne ne nous verrait ni entendrait. Il faut croire qu'un cortège de
> précaires, intermittent-es, chômeur-e-s et étudiant-e-s  était à même de
> gêner la foule des acheteurs et acheteuses pour lesquel-l-es le pitoyable
> marathon des fêtes de fin d'année a commencé.
> Les millions d'individus qui cette année devront encore se contenter des
> miettes de ce que le pouvoir socialiste veut bien leur concéder
> apprécierons toute la portée du symbole. Après cela, les éléments de
> langage des politiciens reprendront à l'envie le terme de « casseur ».
> Pourtant, hurler sa souffrance et ne jamais être entendu, en voilà une de
> violence beaucoup plus brutale que celle qui consiste à faire tomber une
> vitrine ! Faire intervenir systématiquement des forces policières que l'on
> sait gangrénées par l'extrême droite et leur laisser toute liberté de
> réprimer comme bon leur semble, en voilà une preuve de pacifisme!
> En revanche, cette véritable armée d'occupation que sont les forces de
> l'ordre n'entend réprimer qu'une partie de la population : les patrons
> lundi dernier et les exploitants agricoles de la FNSEA  courant novembre
> ont, eux, pu s'exprimer et, pour les seconds, littéralement pourrir
> l'intégralité des allées Jean-Jaurès, sans être inquiétés...
> Mais que fallait-il attendre de la part des descendant-e-s d'un pouvoir
> dont
> le héraut (et héros) François Mitterand, n'est autre que le ministre de
> l'intérieur ayant le plus guillotiné d'opposants lors de l'exercice de son
> ministère ?
>
> Plus que jamais la révolte est de mise !

Commentaires