Alternative Libertaire - Toulouse Alternative Libertaire est une organisation communiste libertaire née en 1991. C'est aussi un journal qui diffuse tout les mois une analyse libertaire sur les luttes et l'actualité.

Toulouse : Des sans-abri qui mènent une vie de château

Alternative Libertaire Toulouse

http://www.alternativelibertaire.org/IMG/cache-137x190/rubon232-137x190.jpgÀ Toulouse, depuis le 20 février, des sans-abri, des travailleurs sociaux, ainsi que des militants associatifs et politiques s’organisent autour de mots d’ordre sur le logement et par la réquisition de logements vides.
La lutte a été initiée au moment où le plan « Grand froid » a été levé, signifiant la fin des hébergements d’urgence. Les travailleuses et les travailleurs sociaux du 115 se sont alors mis en grève pour dénoncer l’absence de place dans les foyers de nuit toulousains et alors que chaque soir 170 demandes n’étaient pas prises en compte. Dans le même temps, les sans-abri se sont retrouvés le soir et ont collectivement décidé d’occuper un restaurant social pour répondre à l’urgence d’un abri pour la nuit.
Construire ensemble un autre futur

Depuis lors, une dizaine de bâtiments appartenant à la Mairie, à la Préfecture ou à l’État a été squattée, rapidement et sauvagement expulsée au début, mais un mouvement de soutien s’est vite organisé. Des associations comme le Dal ou des collectifs locaux comme le Crea (Collectif pour la réquisition, l’entraide et l’autogestion) et le GPS (Groupement pour la défense du travail social) ont permis la mobilisation d’un vaste réseau militant, et l’apport d’un soutien logistique important.
L’université du Mirail a elle aussi été occupée quelques jours et, depuis le 11 mars, c’est dans le château des Vitarelles, une ancienne maison de retraite, qu’une vingtaine de sans-abri a élu domicile. Désormais, ils et elles négocient avec la mairie un bail précaire de trois ans, c’est-à-dire la possibilité d’occuper le lieu gratuitement, sans loyer ni facture à payer. Mais il reste encore de nombreuses personnes à la rue, et la possibilité d’ouvrir un nouveau bâtiment est encore à l’ordre du jour.

Lire la suite sur Alternative Libertaire.

Commentaires