Alternative Libertaire - Toulouse Alternative Libertaire est une organisation communiste libertaire née en 1991. C'est aussi un journal qui diffuse tout les mois une analyse libertaire sur les luttes et l'actualité.

Texte d'un anarchiste libyen : Les signes annonciateurs de la défaite de la révolution

Alternative Libertaire Toulouse

http://www.anarkismo.net/attachments/mar2011/warships.jpgNous le demandons à toutes les personnes qui nous soutiennent, en Egypte, en Tunisie, en France, en Chine et nous accueillons chaleureusement le soutien et la sympathie de tous peuples du monde entiers.

[English] [العربية ] [Castellano]

Dans quelques heures, le conseil de sécurité décidera du début de l'attaque aérienne sur la libye. La France dit qu'elle est prète à bombarder depuis la nuit. Nous condamnons cette décision internationale -si elle se vérifie- et nous rejetons par principe, toute intervention étrangère de quelque nature que ce soit. Et en particulier de la France, qui a vendu pour plusieurs milliards d'armes à Kadhafi, utilisées pour les bombardements d'aujourd'hui, et qui n'a arrêté ses contrats avec celui-ci qu'il y a trois semaines.
Il faut dénoncer cette intervention, qui ajouterait à l'enfer actuel un enfer supplémentaire en Libye, qui vole la révolution aux libyens, alors qu'elle leur a coûté plusieurs milliers de victimes. Une intervention qui aura pour conséquence de diviser les factions de la résistance.
Même si ces opérations militaires étaient un succès et parvenaient à chasser (ou tuer) Kadhafi comme Saddam Hussein, cela signifierai que nous serions libérés par les américains et les français, et il est certains qu'ils nous le rappeleraient à chaque minute.
Comment pourrions-nous soutenir cela plus tard?
Et comment expliquer aux générations futures toutes ces victimes, tous ces cadavres qui jonchent les rues ?
Nous nous sommes libérés de Kadhafi et sommes devenus esclaves de ceux qui lui ont donné le pouvoir et l'ont soutenu pendant ces longues années d'oppression et de violence autoritaire.
Après la première erreur, la militarisation de la révolution populaire, nous avons fait la seconde, la mise en place d'une direction composées d'ancien partisans du régime. La troisième erreur est de demander de l'aide à nos ennemis.
Nous espérons que nous éviterons la quatrième : l'occupation et le débarquement des marines?

Lire la suite sur Anarkismo.

Commentaires