Alternative Libertaire - Toulouse Alternative Libertaire est une organisation communiste libertaire née en 1991. C'est aussi un journal qui diffuse tout les mois une analyse libertaire sur les luttes et l'actualité.

Tantquil.net : L'ibère sera rude ...

Alternative Libertaire Toulouse

http://www.tantquil.net/wp-content/uploads/2012/11/tronçonneuse.jpgRecortes 2012, achetez la nouvelle saison !
Alors, voilà le catalogue de l’austérité 2012/2013 en Espagne, annoncé par le grand manitou delà-bas, Mariano Rajoy. D’entrée, l’objectif, c’est 89 milliards d’économie. Y devrait se rencarder avec David Copperfield…
Comme vous pourrez le voir avec l’article précédent sur les « recortes » de l’an dernier, autant la dernière fois c’était flexibilisation du travail, contrats d’emplois jetables pour tout le monde, coupe franche du salaire direct (le salaire quoi) et indirect (retraite, sécu,..) , plus des dizaines de cadeaux fiscaux aux patrons pour les aider à créer de l’emploi, autant là c’est directement tout l’appareil d’Etat qui est démembré.
Et c’est hal-lu-ci-nant. J’veux dire. On parle pas de la Grèce ou de la Hongrie là. L’Espagne, c’est la 13e puissance économique mondiale. Voilà ce que le gouvernement a promis le 12 juillet dernier, puis en gras les coupes décidées un mois plus tard en rajout, et pour les années à venir.
Impôts indirects
- Augmentation de l’IVA (notre TVA à nous) de 18 à 21%. Le taux réduit passe de 8 à 10%. Stabilisation à 4% pour les produits de première nécessité.
- Augmentation de la taxe sur le tabac.
Emploi public
- Suspension de la prime de Noël.
- Fonctionnaires : réduction du nombre de jours de jours libres, limitation des journées pour les délégués syndicaux aux minimas fixés par la loi, justifications supplémentaires aux exigences légales nécessaires en cas d’incapacité temporaire (en gros devenir malade devient risqué, sur un contrat public précaire c’est la porte au bout de deux semaines).
Appareil d’Etat, communes
Le problème en ce moment en Espagne, c’est qu’il y a un mouvement « anti-politiques » assez fort. Bon, ça fait pas passer des nuits blanches à Rajoy, mais quand même, faut donner un peu l’impression d ‘attaquer tout le monde.
Du coup, dans le secteur des politicards aussi on coupe aussi : ça rappelle un peu les purges de Staline, en 27, quand il buta à tout-va dans ses propres rangs pour mieux renforcer son pouvoir.

Lire la suite sur le site Tant qu'il y aura de l'argent ...

Commentaires