Alternative Libertaire - Toulouse Alternative Libertaire est une organisation communiste libertaire née en 1991. C'est aussi un journal qui diffuse tout les mois une analyse libertaire sur les luttes et l'actualité.

Syrie : Les enjeux impérialistes des bombardements

Alternative Libertaire Toulouse

http://www.alternativelibertaire.org/local/cache-vignettes/L127xH190/arton5444-524cd.jpgLes puissances occidentales ont commencé à préparer l’opinion publique à une intervention militaire en Syrie. Quels en sont les véritables enjeux ? Où en est la rébellion au régime ? Où en est le régime ? Éclairage d’un point de vue anti-impérialiste.
Après une attaque chimique dans la banlieue de Damas, dont le pouvoir de Bachar al Assad a été accusé sans preuves concluantes pour le moment, les puissances occidentales ont fait semblant de s’émouvoir et ont commencé à préparer l’opinion publique à une intervention militaire.
A l’heure où nous publions cet article, il semble probable que l’armée états-unienne intervienne dans les prochains jours, vraisemblablement avec l’appui de la France.
Si la violence déployée depuis deux ans par le régime de Bachar al Assad pour écraser les rebelles ne fait aucun doute, la guerre civile syrienne ne peut certainement pas se réduire à une lutte entre les "méchants" et les "gentils". La justification humanitaire des bombardements à venir ne doit pas masquer les autres enjeux stratégiques pour les puissances occidentales.
Éclairage de la situation d’un point de vue anti-impérialiste.
Quels enjeux géopolitiques pour les Occidentaux ?

L’intérêt principal des puissances occidentales est de briser « l’axe de la résistance » comprenant la Syrie, le Hezbollah libanais et l’Iran, les seules forces régionales qui résistent à la mainmise occidentale et israélienne sur le Moyen-Orient. En éliminant le régime syrien, il sera plus facile de briser le Hezbollah, le but final étant d’isoler l’Iran pour l’obliger à se soumettre ou pour l’attaquer si le pays refuse.
En arrière-plan il y a bien sûr le contrôle des énormes ressources énergétiques de la région. La guerre civile syrienne est déjà une guerre régionale entre l’Iran et les pétromonarchies du Golfe, avec le soutien de la Russie et de la Chine d’un côté, des puissances occidentales et d’Israël de l’autre.

Lire la suite sur Alternative Libertaire.

Commentaires