Alternative Libertaire - Toulouse Alternative Libertaire est une organisation communiste libertaire née en 1991. C'est aussi un journal qui diffuse tout les mois une analyse libertaire sur les luttes et l'actualité.

St Girons : Expulsion de l'Allantvers

Alternative Libertaire Toulouse

Le mercredi 10 octobre, tôt le matin, l’Alllantvers a été expulsé. Occupé sans droit ni titre depuis le 20 juin, l’Allantvers, situé rue de la République à St Girons, était un espace auto-organisé, fondé sur l’entraide, la coopération et l’autonomie par rapport aux institutions en place. S’y déroulait des activités culturelles régulières (un ciné-club et une chorale hebdomadaire), des soirées thématiques (sur le mouvement des chômeurs en Argentine, les occupations de terres en Ariège, la crise financière, etc.), des activités sociales (participation au collectif CAFCA, hébergements ponctuels). C’était aussi un lieu où l’on pouvait entrer librement et s’asseoir prendre un café, lire les journaux ou des brochures, croiser des têtes connues d’autres vallées ou faire ces rencontres qui nous font sortir de l’isolement.
L’unique argument avancé par la municipalité de St Girons, propriétaire des lieux, pour justifier la procédure d’expulsion aura été la dangerosité supposée du bâtiment. Malgré l’absence de projet municipal le concernant, malgré notre proposition formulée lors d’une rencontre avec Messieurs Tourné et Jusiak pour réaliser à nos frais des travaux c’est encore la solution répressive qui a été adopté.
La véritable raison de l’expulsion est que la mairie, les autorités en général, ne veulent pas laisser les gens s’organiser par eux-mêmes. Il ne faudrait pas que l’on se rende compte que pratiquer l’auto-organisation, l’entraide, la solidarité est suffisant pour mener nos projets, et qu’il n’est pas nécessaire de passer par les institutions et leur contrôle, c’est-à-dire, localement, par le réseau clientéliste d’un Parti Socialiste au pouvoir en Ariège depuis des décennies.
Les derniers postes de travail du bassin d’emploi disparaissent progressivement, la chasse aux chômeurs s’intensifie et transformer le centre-ville en carte postale touristique semble bien peu.
Contrairement à ce qui a été publié dans l’édition du 11 octobre de la Dépêche du midi : l’immeuble n’a pas été « déserté », la veille au soir encore, avait lieu une projection.

Nous appelons à se solidariser en manifestant son désaccord auprès de la mairie de St Girons : Place Jean Ibanes 09200 St Girons / Tél : 05 61 04 03 20 / Fax : 05 61 66 38 95

Nous appelons à nous rassembler devant la mairie le vendredi 19 octobre à 14h à l’occasion des permanences mensuelles du maire afin d’exiger la restitution du lieu.

Commentaires