Alternative Libertaire - Toulouse Alternative Libertaire est une organisation communiste libertaire née en 1991. C'est aussi un journal qui diffuse tout les mois une analyse libertaire sur les luttes et l'actualité.

soutien aux cheminot-e-s

Alternative Libertaire Toulouse

Contre la loi ferroviaire, on a raison de se révolter !

 

Depuis mardi 10 au soir, la grève est massive à la SNCF. Dans les dépôts, chez les contrôleurs, dans les gares, les ateliers, à la maintenance, dans tous les services et les régions, l’appel lancé par les fédérations CGT, SUD- Rail et FO/FIRST est très suivi.    Les fédérations syndicales qui appellent à la grève soutiennent les cheminots et les cheminotes en lutte. L’UNSA a fait mine d’hésiter avant de rallier le camp patronal, la CFDT appuie ouvertement la direction SNCF et le gouvernement en exhortant à casser la grève. Cachés derrière leur couleur orange, les responsables CFDT jouent ouvertement les jaunes ! 

 

Le gouvernement ne fera rien pour le service public ferroviaire !

Pourquoi ? tout simplement, parce que le gouvernement sert les intérêts de la classe dominante, les intérêts des capitalistes, des banquiers, des patrons ; ce qu’ils veulent, c’est d’une part casser les lieux de résistance ouvrière, d’autre part supprimer les derniers services publics pour faire émerger de nouveaux monopoles mais privés et aux intérêts financiers juteux. Aux ordres, le gouvernement concocte une loi ferroviaire qui éclate en trois entités distinctes (SNCF, SNCF Réseau, SNCF Mobilités), ce qui avait déjà été divisé en deux en 1997 (SNCF et RFF) pour se venger de la grève de 1995.

 

Notre avenir nous appartient ; ne laissons pas quelques dizaines de député-es en décider ! 

Réuni-es dans un hémicycle presque désert, les député-es prétendent décider de l’avenir des cheminot-es et de toute la population qui a besoin d’un service public ferroviaire. Nous, nous disons que c’est aux cheminot-es de décider de comment doit fonctionner leur entreprise, à toute la population de décider de quel service public ferroviaire elle a besoin. Ne nous attardons pas à ce pitoyable spectacle du PS qui veut déborder la Droite sur sa droite et du Front de gauche qui prétend nous défendre en oubliant qu’ils n’ont jamais rien fait depuis 17 ans pour abroger RFF, même quand le ministre des transports était du PCF !


Les cheminots ont raison !

Une seule entreprise publique ferroviaire, unifiant en son sein l’ensemble des activités.

Maintien du Statut et de la réglementation du travail SNCF, qu’il faut améliorer et étendre à tout le secteur ferroviaire.

Annulation de la pseudo « dette du système ferroviaire » qui sert de chantage pour augmenter la productivité des cheminots.

Arrêt des restructurations internes et de la casse de la SNCF.

Retrait du projet de loi ! Oui, mais pas seulement !

Le piège serait de se limiter à ça et de faire grève pour que rien ne change. C’est le moment d’imposer les revendications, locales et nationales !


Autogérons notre grève !

Les syndicats qui ont défendu depuis des mois la nécessité d’une grève reconductible et qui l’ont construit avaient raison et le travail d’information et de mobilisation mené a permis cette grève. Mais la grève appartient aux grévistes ! C’est aux grévistes de décider des suites à donner à leur mouvement ; les assemblées générales où chacun-e doit pouvoir s’exprimer et décider, sont notre outil pour la démocratie. Quand les A.G. décident, toutes les fédérations syndicales sont sous pression ; c’est un antidote nécessaire, face aux rendez-vous secrets avec le ministère et la direction, face aux propositions de manifestations à l’écart des lieux du pouvoir, face aux manœuvres habituelles de certaines d’entre elles.

 

Unifions nos luttes !

Les cheminots ne sont pas les seuls à agir. Tous les chômeurs-ses et notamment les intermittent-es du spectacle sont menacés par la nouvelle convention UNEDIC. La bataille contre les « nouveaux rythmes scolaires » imposés aux communes, aux parents et aux enseignant-es se poursuit. Des grèves, parfois avec occupation des locaux, ont lieux dans diverses entreprises privées… Il est temps d’unifier les colères !

------------------------------


---------------------------------------------------------------------
Desinscription: envoyez un message a: al-federal-unsubscribe@alternativelibertaire.org
Pour obtenir de l'aide, ecrivez a: al-federal-help@alternativelibertaire.org

Commentaires