Alternative Libertaire - Toulouse Alternative Libertaire est une organisation communiste libertaire née en 1991. C'est aussi un journal qui diffuse tout les mois une analyse libertaire sur les luttes et l'actualité.

Solidarité avec une grève d'ouvrières en Tunisie; appel des CSR

Alternative Libertaire Toulouse

Grève des ouvrières de l’usine Latelec Fouchana

Grève de la faim de deux syndicalistes

Latecoère doit céder !

 

 

Depuis 18 jours, deux syndicalistes salariés licenciées du groupe Latécoère sont en grève de la faim. Leur état de santé s’est dégradé de jour en jour, en particulier celui de Sonia Jebali la secrétaire du syndicat UGTT de la SEA LATelec Fouchana. Sonia est atteinte d’une maladie chronique qui nécessite de suivre un traitement journalier qu’elle ne prend plus. De plus elle est anémique. 

 

Malgré cette situation la direction de Latécoère persiste à refuser d’assumer ses responsabilités et de satisfaire les revendications légitimes des grévistes de la faim à savoir la réintégration des ouvrières renvoyées abusivement. Elle continue à faire traîner les négociations.

En Tunisie, la solidarité des salariés s’accentue de jour en jour pour répondre à l’entêtement de la direction. Après avoir débrayé pendant 4 jours, les ouvrières du site de Fouchana font grève depuis maintenant 2 jours et elles ont déclaré qu’elles poursuivront le mouvement jusqu’à obtenir gain de cause. La grève est menée par 80% des travailleuses.

 

Cette solidarité ouvrière démontre que la propagande du groupe Latecoère était mensongère : les déléguées syndicales n’ont jamais eu de comportement agressif à l’égard de l’encadrement !

 

Il n’y avait donc aucun motif à leur licenciement !!

En France et dans le monde, des voix s’élèvent de plus en plus contre les agissements du groupe et son image ne fait que sombrer.

Il est temps que la direction agisse sérieusement et rapidement pour mettre fin à cette affaire scandaleuse en respectant le code du travail, en accédant aux requêtes des travailleuses en grève de la faim.

Les négociations doivent intervenir immédiatement car l’état de santé des deux syndicalistes se dégrade dangereusement. Elles sont désormais dans une situation très critique.

 

Les Comités Syndicalistes Révolutionnaires appellent donc tous les militants et organisations syndicales à faire parvenir des mail de protestation (réintégration des syndicalistes licenciées) auprès des autorités tunisiennes et de la direction de Latecoère :

Groupe Latecoère : 

frederic.michelland@latecoere.fr

Gouvernement tunisien :

masste@rnas.gov.tn

 

 

(Envoyer une copie à l’UGTT de Ben Arous : medali_boughdiri@yahoo.fr)

Commentaires