Alternative Libertaire - Toulouse Alternative Libertaire est une organisation communiste libertaire née en 1991. C'est aussi un journal qui diffuse tout les mois une analyse libertaire sur les luttes et l'actualité.

Réponse d'AL - Toulouse à une lettre de l'UD CGT de Haute Garonne nous concernant

Alternative Libertaire Toulouse

Alternative Libertaire – Toulouse,
Le 19 / 10 / 2012

Bonjour,

Ayant lus récemment une lettre du bureau de l’UD CGT de Haute Garonne nous concernant, il nous semble nécessaire de rectifier un certain nombre de faits avancés.

Alternative Libertaire juge nécessaire de construire une mobilisation de masse et de classe contre les politiques d’austérité. Les suppressions d’emploi, la casse des services publics menée depuis plusieurs décennies et les souffrances croissantes de millions de travailleurs et de travailleuses l’exigent. Pour autant, Alternative Libertaire juge que cette mobilisation ne doit pas s’arrêter à une remise en question de la dette « illégitime » (ce qui supposerait une dette légitime), ou à une critique du libéralisme déliée de celle du capitalisme. Le mot d’ordre « d’audit citoyen » nous semble extrêmement flou, à la fois difficilement ré-appropriable par les travailleurs et objet à multiples interprétations. Pour ces raisons, Alternative Libertaire – Toulouse ne participe pas au collectif 31 pour un audit citoyen de la dette publique.

Le pouvoir socialiste est, comme il l’a été en Grèce, l’exécuteur des politiques d’austérité répondant aux intérêts de la bourgeoisie. Pour cette raison, Alternative Libertaire regarde avec intérêt toute initiative visant à forcer le pouvoir à reculer dans ses offensives contre les travailleurs ou à identifier le Parti Socialiste comme une force politique opposée aux intérêts des travailleurs. Pour autant, et contrairement à ce qu’affirme le bureau de l’UD CGT 31 dans sa lettre, Alternative Libertaire n’est ni à l’origine ni signataire d’aucun appel visant à construire un « contre-sommet » lors du congrès du Parti Socialiste, qui se tiendra à Toulouse.

Alternative Libertaire est une organisation politique, en tant que telle nous signons nos initiatives et sommes prêts à assumer nos choix politiques de manière ouverte et publique. A contrario, nous ne comprenons pas pourquoi le bureau de l’UD CGT 31 a besoin de nous pour justifier sa non-participation à une manifestation appelée par un collectif auquel nous ne participons pas. Nous espérons que le fait de savoir qu’il n’a jamais été question pour nous d’organiser un « contre-sommet » ou quelque chose d’approchant permettra à l’UD CGT 31 de reprendre sa place dans l’organisation d’une manifestation contre l’austérité lors du congrès du Parti Socialiste. S’il s’agit d’une réelle manifestation plus que d’un appel à la bonne volonté des élus, nous y participerons, non pour la doubler par la gauche ou pour nous substituer aux organisations de masse en la transformant en « contre-sommet », mais car notre place est dans la rue, aux côtés de ceux et celles qui sont victimes des attaques patronales et des politiques antisociales des gouvernements successifs.

Notre incompréhension est aggravée par le fait qu’à aucun moment le bureau de l’UD CGT 31 n’ait jugé utile de nous contacter pour nous demander des éclaircissements sur cette initiative, ce qui aurait été bien le moins avant d’envoyer une telle lettre. Nous rappelons au bureau de l’UD CGT 31 que nous disposons d’une boîte mail (toulouse@alternativelibertaire.org), qu’il est possible de venir nous parler lors de nombreuses manifestations (nous étions notamment présents le 9 octobre à la manifestation pour l’emploi et l’industrie), et que certains d’entre nous militent par ailleurs syndicalement à la CGT. La communication nous semble donc loin d’être impossible.

En espérant avoir dissipés le malentendu, nous restons ouverts à toute discussion fraternelle,

Salutations libertaires,

Alternative Libertaire – Toulouse.

Commentaires