Alternative Libertaire - Toulouse Alternative Libertaire est une organisation communiste libertaire née en 1991. C'est aussi un journal qui diffuse tout les mois une analyse libertaire sur les luttes et l'actualité.

Le testet résiste et a besoin de tous et toutes

Alternative Libertaire Toulouse

La ZAD du Testet résiste et fait reculer les Gardes Mobiles.

Récit de la 2ème journée riche en échauffourées sur la zone humide du Testet entre zadistes et forces de l'ordre. Mardi 26 août, « Ils sont arrivés vers 8h, plus nombreux -au moins 60 gardes mobiles (GM) et des membres du PSIG*- et nettement mieux équipés que la veille -confie un zadiste occupant de la zone humide- : avec des flash-balls et des grenades lacrymogènes. » Après une phase d'observation, les GM se sont affronté aux zadistes de la première barricade à l'entrée du pont juste après la D999.
"Ils ont essayé de débouler par le Tescou (rivière qui traverse le Testet)"- dit le zadiste-" tantôt ils faisaient des avancées puis se prenaient des jets de cailloux et reculaient à nouveau".
Les zadistes ont à leur tour encerclé les GM qui essayaient de les contourner pour entourer la barricade. Laquelle barricade s'est enflammée peu après empêchant les GM d'avancer. Il y a eu intervention des pompiers pour éteindre le feu qui continuait d'être alimenté par des zadistes. Les échanges de cailloux d'un coté et de flash-balls de l'autre se sont poursuivis. Le même zadiste témoigne : "à un moment j'étais avec un copain dans un champ et deux tirs de flash-balls nous ont surpris car on était assez loin, puisque les GM étaient à l'orée du bois. On a compris que c'était des éclaireurs parce qu'ensuite 6 à 8 GM sont entrés dans le bois et ont carrément canardé au flash ball". Il ajoute : "J'ai parlé ensuite avec 2 personnes qui ont senti les projectiles des flash-balls passer à peine à 10 cm de leur tête, preuve qu'ils ne visaient pas le corps".
En milieu d'après-midi l'avancée des GM les porte près de "la Bouille", nouveau campement sur l'emplacement de l'ancienne "la Bouillonnante" ou est posée une caravane depuis ce week-end. Caravane stratégique et qualifiée de logement par les zadistes et leur avocat, toute expulsion relevant alors du droit au logement et donnant lieu à procédure via les tribunaux, donc à gain de temps. Pour défendre la caravane 8 ou 9 zadistes ont choisi de se mettre nus face aux forces de l'ordre sur le toit de la dite caravane. Leur nudité aurait-elle payé? Il s'en est suivi un déploiement des GM en ligne auquel les zadistes ont répondu par un déploiement étalé similaire, dans le style far-west, les protagonistes se considérant les uns les autres en chiens de faïence.
Sur ces entre-faits a eu lieu une autre intervention notable : une dizaine de membres du Collectif pour la défense de zone humide du Testet sont arrivés avec des gilets jaunes et des drapeaux blancs et ont discuté avec des gendarmes gradés. Quelque temps plus tard, les GM ont proposé un accord aux zadistes : s'ils pouvaient venir déblayer une partie de barricade qui était sur la route, sans essuyer de tirs de cailloux, ils partiraient, faute de quoi ils donnaient l'assaut. Les zadistes en ont convenu et c'est démunis de leurs casques que les GM ont fini le déblaiement qu'ils souhaitaient avant de tourner les talons et quitter la zone. Il était alors vers 17h30.
Le zadiste insiste et affirme que "Notre but n'est pas de démonter du keuf mais de résister à ce projet. Face à la violence on montrera notre détermination à défendre la zone contre le barrage."

Les travaux de terrassement continuent, mais au ralenti
"Dans la matinée et dans un autre point de la zad - poursuit le zadiste- des amis ont essayé de bloquer l'avancée des travaux en jetant des cailloux sur le camion venu poursuivre les terrassements commencés la veille. Vers onze heures-midi, ça a été l'arrêt des travaux et le camion est reparti."

Des naturalistes bien escortés
Encore une fois, un petit groupe de naturalistes escortés par gendarmés venus faire des "prélèvements d'espèces" a été soumis à la pression des zadistes lesquels escortaient l'escorte militaire, décriant la collaboration des scientifiques à la destruction de la vallée. Ils auraient tout de même abouti à "la capture d'espèces protégées (au moins la lamproie de Planer mais sans doute aussi les amphibiens)." d'après le site du Collectif pour la sauvegarde de la zone humide du Testet(1).

Solidarité de la population locale
Au cours de la journée nombre de gens sont venus apporter "de la bouffe, des vélos, du matériel- nous dit le zadiste-. Des gens de tous âges sont passés tout au long de la journée. Un mec a donné 3 vélos et a aidé à en réparer d'autres et sa femme a fait une liste des courses qu'elle compte nous apporter". Autre forme de soutien, des gens qui viennent de loin pour soutenir par leur présence "Il y a des mecs qui sont venus en scooter depuis paris en passant par Aurillac pour nous soutenir". 

Une journée sans blessés malgré de nombreux tirs de flash-balls et de pierres. Le concert annoncé par les zadistes(2) aura bien lieu dans la forêt et la bonne ambiance. Et demain? Les barricades se préparent déjà à de nouveaux assauts. Les travaux sont autorisés à partir du 1er septembre et la CACG maître d’œuvre du chantier a annoncé sur ses appels d'offres que le déboisement doit être achevé fin septembre. Après l'échec essuyé au mois de mars dernier, zad occupée et travaux reportés, la 2ème manche se joue maintenant, avec le même sentiment d'urgence du coté des pro ou des anti-barrage.

(1) : http://www.collectif-testet.org/actualite-200-mobilisations-sur-le-terrain.html
(2) : http://tantquilyauradesbouilles.wordpress.com/2014/08/22/concerts-de-soutiens-sur-zad-26-27-aout/
*(PSIG) pelotons de surveillance et d'intervention de la gendarmerie

FG

+d'infos : 
http://tantquilyauradesbouilles.wordpress.com/
http://www.collectif-testet.org/
http://www.canalsud.net/?La-ZAD-DU-TESTET-lutte-resiste-et

Commentaires