Alternative Libertaire - Toulouse Alternative Libertaire est une organisation communiste libertaire née en 1991. C'est aussi un journal qui diffuse tout les mois une analyse libertaire sur les luttes et l'actualité.

Le changement ? c’est nous qui le ferons !

Alternative Libertaire Toulouse

http://www.alternativelibertaire.org/IMG/cache-147x190/arton4932-147x190.jpgLes travailleurs et travailleuses subissent des plans de licenciements en cascade, et pour certains la fermeture de leurs boîtes. Chômage pour les uns, stress et exploitation accrue pour celles et ceux qui restent.
Pourquoi ?
Les actionnaires réclament toujours plus de dividendes pour augmenter leurs profits. tous les moyens sont bons : chantage à l’emploi en échange de baisse de salaire, flexibilité et augmentation du temps de travail en échange du maintien de l’emploi. A cela s’ajoutent les secteurs qui sont en surproduction (l’automobile par exemple), conséquence d’une politique patronale délibérée de sous-traitance et de délocalisation à l’étranger qui conduit à plomber les sites en France, comme celui de PSA-Aulnay. et les ouvrier-e-s ne sont plus les seuls à subir le diktat des capitalistes de la finance : Sanofi, entreprise pharmaceutique qui fait des contrats avec la recherche publique (iNSeRM, facs de médecine) tout en privilégiant les marchés les plus rentables, entend mettre à la porte 2800 de ses salarié-e-s, principalement des chercheurs et cadres des laboratoires basés sur toulouse… pour les délocaliser en inde.
Quelles réponses ?
Face à cette situation qui ne cesse d’empirer depuis le milieu des années 1970, certains entonnent le couplet du repli national, du “produisons français”, alors que le véritable problème est l’absence de pouvoir des travailleurs et travailleuses dans les entreprises, quels que soient les secteurs d’activité. Les aberrantes politiques de surproduction, de fuite en avant seraient évitées si l’on changeait les donneurs d’ordre.
Hier, les entreprises étaient entre les mains de capitalistes industriels qui exploitaient leurs ouvriers. Un capitalisme à « visage humain »… Aujourd’hui, elles sont entre les mains de capitalistes financiers qui délèguent le sale boulot à des directions d’entreprises qui appliquent cyniquement ce que leur demandent les actionnaires. S’il est déterminant de se battre sans concessions pour le maintien intégral des emplois (ce n’est pas à nous de payer pour augmenter leurs profits !), il importe de faire grandir dans nos luttes, parmi la population la nécessité que les travailleurs et travailleuses prennent en main l’économie, qu’ils et elles ôtent les pouvoirs dictatoriaux des actionnaires et patrons en socialisant les moyens de production, d’échange et de services. C’est ce que nous défendons : pour sortir de la crise du capitalisme, propriété collective des travailleurs sur l’économie ! Autogestion sociale et économique ! Dehors les parasites patronaux et actionnaires !

Lire la suite sur Alternative Libertaire.

Commentaires