Alternative Libertaire - Toulouse Alternative Libertaire est une organisation communiste libertaire née en 1991. C'est aussi un journal qui diffuse tout les mois une analyse libertaire sur les luttes et l'actualité.

Grève des personnels à la fac du Mirail

Alternative Libertaire Toulouse
 Communiqué de l’Assemblée Générale des personnels 
 
de l’université Toulouse Jean Jaurès (ex-Mirail)
 
du mardi 25 novembre
 

 

 
Réunis en assemblée ce jour, dans le prolongement des positions prises lors des assemblées des 13, 18 et 20 novembre, et afin de construire un mouvement dans la durée, nous, personnels de l’université, 

 
 
 -    Demandons que soit banalisée la journée du mardi 2 décembre, et qu’une réponse soit donnée par la Présidence dans les meilleurs délais, afin de libérer du temps pour l’échange entre les personnels et les étudiants et permettre un recensement collectif de l’ensemble des effets délétères, dans les UFR, les départements, les services, induits par les politiques d’austérité du gouvernement dans l’Enseignement supérieur et de la recherche.
 
 -    Conformément à notre condamnation des violences policières, de la criminalisation des mouvements sociaux et de l’atteinte aux libertés démocratiques, en particulier des interdictions répétées de manifestations, et de la défense de l’ensemble des personnes interpelées, inculpées ou déjà condamnés, lors des manifestations interdites des 1er et 8 novembre à Toulouse, appelons à la grève le jeudi 4 décembre et à participer au rassemblement unitaire, personnels et étudiants, à partir de 13h devant le Palais de Justice de Toulouse, pour soutenir ceux d’entre eux qui passeront en procès ce jour là, dont un étudiant en histoire de l’art de notre université.
 
 -    Appelons à la grève à partir du 11 décembre, date de la journée nationale de mobilisation dans l’enseignement supérieur et la recherche, pour combattre la politique d’austérité du gouvernement.
 

 -  Enfin, nous condamnons le double discours de la Présidence de l’université qui, d’un côté, prétend « communiquer » auprès de la communauté universitaire et prôner le dialogue, et de l’autre, a choisi d’alimenter une stratégie de tension en ordonnant une répression injustifiable des étudiants défendant leurs piquets de grève, sur le campus dans la soirée du lundi 24 au moyen de maîtres chiens (au prix de la morsure d’un étudiant), et le 25 en matinée devant l’UFR de psychologie, par une intervention violente des services de sécurité, emboitant le pas à un climat répressif déjà scandaleux.
 
 
 La date de la prochaine assemblée générale sera fixée dans les meilleurs délais par le comité d’organisation de l’assemblée générale des personnels (comorgpersonnelsmirail@gmail.com)

Commentaires