Alternative Libertaire - Toulouse Alternative Libertaire est une organisation communiste libertaire née en 1991. C'est aussi un journal qui diffuse tout les mois une analyse libertaire sur les luttes et l'actualité.

Grève à la FNAC : Les grévistes de la FNAC s'adressent à leur aimable clientèle

Alternative Libertaire Toulouse

Stop à la casse sociale à la Fnac !

L’agitation qui secoue actuellement la Fnac nous amène à vous alerter sur les causes et les dangers qui menacent l’avenir de notre enseigne. Aujourd’hui c’est l’ensemble des métiers spécifiques de la Fnac, ainsi que de nos conditions de travail qui sont même mis en danger et donc voués à disparaitre ainsi que la qualité de votre accueil qui est mis à mal.
Le torpillage de nos métiers, les réductions d’effectifs dans tous les services, la remise en cause de nos acquis et la politique commerciale de type grand bazar menée ces dernières années par les dirigeants de Fnac constituent dorénavant les axes prioritaires de la Direction pour «pérenniser» l’entreprise.
Alors que les résultats de cette politique se révèlent catastrophiques sur le terrain et oblitèrent l’avenir de l’enseigne.
La facture : salée !
-Un nouveau plan social prévoyant 310 suppressions de postes sur la France
-Le sabordage de secteur éditorial (librairie et disque) du fait d’un choix de plus en plus restreint et une autonomie des vendeurs bridée par une centralisation irraisonnée des achats.
- La mise en place accrue du Libre Service pour les Produits Techniques, avec une forte prédominance des têtes de gondoles. Des pénuries de stocks (organisées) qui réduisent de fait l’offre commerciale en termes de choix et de qualité.
- La fusion de rayons engendrant une polyvalence imposée et non reconnue, avec pour conséquence une perte d’expertise.
- Une qualité d’accueil et de conseil fortement dégradées notamment du fait des objectifs individuels imposés au personnel sur les ventes de services, de garanties, de carte adhérent.
- La mise en concurrence des magasins avec le site marchand Fnac.com
- etc.

Devant le bilan catastrophique de cette politique menée au pas de charge par notre PDG, face à l’incertitude que font peser sur les emplois les projets en cours, face à la dégradation des conditions de travail, d’accueil de la clientèle, le personnel se mobilise aujourd’hui pour manifester son inquiétude, son ras-le-bol, et réclamer des rémunérations au minimum décentes et le maintien de son pouvoir d’achat.
Pour un retour à l’essentiel : un accueil de qualité, un personnel compétent (des métiers qualifiés) et en nombre suffisant, des produits disponibles, l’indépendance dans le conseil …et pour défendre nos conditions de travail ainsi que l’esprit de la Fnac auquel nous sommes tous viscéralement attachés.

Merci de nous soutenir en différant vos achats.

Commentaires