Alternative Libertaire - Toulouse Alternative Libertaire est une organisation communiste libertaire née en 1991. C'est aussi un journal qui diffuse tout les mois une analyse libertaire sur les luttes et l'actualité.

Ensemble dans la lutte, ensemble contre la répression !

Alternative Libertaire Toulouse

http://img.over-blog.com/200x198/5/88/14/09/relaxe.jpgEn 2009, un mouvement considérable a secoué les universités françaises contre la loi LRU, loi d'autonomie des universités qui accentue la privatisation des Facs. L'Université Toulouse II Le Mirail (UTM) a connu des Assemblées générales de plus de 2500 personnes avec un soutien du personnel. Des actions ont rassemblé plus de 300 personnes. 7 étudiant-e-s investi-e-s dans le mouvement ont été choisi au hasard et assigné-e-s en justice par la présidence de l'université  pour dégradation, vol et agression. Leur procès s'est donc tenu en février 2011, après avoir été repoussé. Nous pointons du doigt ce verdict injuste qui cache une décision politique. Il remet en question l'avenir de ces étudiant-es dans la poursuite de leurs études et dans leur vie active, victimes et exemples d'un procès politique de l'UTM, de son président encore en poste et de ses soutiens.
Le 31 Mars 2011
, des étudiant-e-s de l'Université du Mirail ont pris connaissance du verdict de leur procès intenté par leur université :
4 mois de prison avec sursis, 6000euros à payer en commun, 200 euros d'amendes supplémentaires 
; chef d'inculpation:destruction d'une porte, vol gâteau
4 mois de prison avec sursis, 13000euros à payer en commun, 200 euros d'amendes supplémentaires
 ; chef d'inculpation : destruction d'une porte
2 mois de prison avec sursis, 2000 euros à payer en commun, 150 euros d'amendes supplémentaires ;
chef d'inculpation :vol de gâteau
6 mois de prison avec sursis, 14000 euros d'amende, 200 euros d'amendes supplémentaires + stage de citoyenneté ; chef d'inculpation 
: tentative de vol
6 mois de prison avec sursis, 6000euros d'amende, 200 euros d'amendes supplémentaires ;
chef d'inculpation : destruction de biens publics
2 mois de prison avec sursis, 2000euros à payer en commun, 150 euros d'amendes supplémentaires ;
chef d'inculpation : vol de gâteau
8 mois de prison avec sursis, 13500 euros d'amendes, 300 euros d'amendes supplémentaires ;
chef d'inculpation :coups dans les testicules (non constaté par un médecin)

Lire la suite sur le blog de soutien aux inculpé-e-s.

Commentaires