Alternative Libertaire - Toulouse Alternative Libertaire est une organisation communiste libertaire née en 1991. C'est aussi un journal qui diffuse tout les mois une analyse libertaire sur les luttes et l'actualité.

Dette de l’Etat : Profits pour les capitalistes : Désastre pour les travailleurs !

Alternative Libertaire Toulouse

http://www.alternativelibertaire.org/IMG/cache-94x86/arton4382-94x86.jpgLa crise n’existe pas ! Ce que l’on désigne comme tel n’est rien d’autre qu’une intensification du pillage des richesses par ceux qui en détiennent déjà le plus : les capitalistes. Banquiers, patrons et gros actionnaires mettent aujourd’hui l’immense majorité de la population en faillite. Afin d’accroître leurs profits et leur puissance, ils font tout pour réduire les salaires, les effectifs dans les entreprises, leurs impôts, les services publics et la protection sociale, soutenus par l’Etat et les gouvernants, de droite comme de gauche.
Ce sont les capitalistes qui ont créé la dette
Après avoir acculé à la ruine les peuples des pays du Sud, les capitalistes mettent à sac l’Europe, et l’Amérique du Nord.
La dette, ce sont eux qui l’ont fabriquée en substituant une économie financière et spéculative à une économie productive, en organisant la fuite massive des capitaux, en fraudant le fisc et en obtenant des etats à leur botte des exonérations fiscales et sociales astronomiques. Ce hold-up permanent est possible grâce au soutien sans faille des Etats qui ne cessent de durcir les conditions d’existence des travailleurs et travailleuses, des sans logis, des sans emplois et des sans papiers qui payent les politiques d’austérité.
En France comme ailleurs, l’Etat et les gouvernants agissent pour satisfaire les objectifs du grand capital et accroître les profits des capitalistes.
ils nous mentent quand ils expliquent que la dette est une fatalité, que tout le monde en est responsable et que les travailleurs doivent la payer. Le plan d’austérité annoncé le 24 août par le tandem Sarkozy-Filllon s’inscrit dans cette logique. Cette dette des Etats n’est pas la nôtre. Les islandaises et les islandais ont donné l’exemple en signifiant à leurs gouvernants qu’ils ne payeront pas. Le peuple argentin a imposé à son gouvernement d’y renoncer définitivement. Les Grecque- s et les espagnol-e-s ont fait de même en faisant éclater leur colère dans la rue, occupant les places de leur pays et multipliant les grèves.

Lire la suite sur Alternative Libertaire.

Commentaires