Alternative Libertaire - Toulouse Alternative Libertaire est une organisation communiste libertaire née en 1991. C'est aussi un journal qui diffuse tout les mois une analyse libertaire sur les luttes et l'actualité.

Contre le fascisme : Unité de classe !

Alternative Libertaire Toulouse

http://carredinfo.fr/wp-content/uploads/2013/06/3A5C4240-597x397.jpgUne manifestation a eu lieu samedi 8 juin à Toulouse. Elle a rassemblé près de 1500 personnes venues clamer leur rejet de l'extrême droite suite à la mort de Clément Méric, assassiné par la vermine fasciste.
Alors que les médias et les réactionnaires tentent de minimiser la montée des idées d'extrême droite et de renvoyer dos à dos les « extrêmes », nous devons réaffirmer qu'on ne peut comparer ceux qui revendiquent leur attachement aux régimes fascistes italien et allemand et prônent la haine des étrangers, des homosexuel-le-s, etc. aux militants et militantes qui luttent contre l'intolérance, pour la justice sociale et contre le capitalisme. Nous devons rappeler que ce meurtre s'inscrit dans un contexte grave, celui d'une montée générale des idées d'extrême droite au niveau européen qui s'accompagne d'une droitisation de l'ensemble du champ politique ainsi que d'une augmentation des violences fascistes. Rappelons déjà qu’à Toulouse, l’année dernière, une vingtaine de nazillons ont presque laissé pour mort Manuel Andrès Pardo alors qu’il se rendait à un concert. Si cette attaque est la plus grave enregistrée ces dernières années, rappelons aussi toutes celles visant des lieux et des initiatives progressistes (local du syndicat CNT, concert du groupe ZEP, soirée Queermunard, bars affichant leurs sympathies d’extrême gauche, etc.).
Lors de la manifestation du 8 juin, deux cortèges se sont mis en marche à plusieurs centaines de mètres d'intervalles. D'un côté, un cortège antifasciste, de l'autre, un cortège réunissant le Front de Gauche et quelques organisations syndicales. De manière unilatérale, le FdG et divers syndicats ont en effet choisi de mettre en avant leurs organisations, d'inviter le Parti Socialiste, l’UNEF et la CFDT et de porter le mot d'ordre d'interdiction des groupes d'extrême droite. Cela alors que les initiateurs de longue date de la manifestation d’hier (dont nous faisons partie) avaient prévus que les organisations restent discrètes.
Nous affirmons que le PS qui expulse massivement les étrangers et mène une politique antisociale depuis le début des années 1980 n'a pas sa place dans un tel rassemblement. Nous affirmons également qu’hier comme aujourd’hui, la lutte contre le fascisme ne passe pas par des lois démagogiques et inefficaces mais par un travail politique et idéologique auprès des travailleurs et des travailleuses et qu’elle est indissociable du combat anticapitaliste.
Mis devant le fait accompli lors d'une réunion houleuse la veille, sonnés par l'attitude méprisante de certains bureaucrates soucieux d'imposer une unité qui leur soit inféodée, les organisateurs n'ont pu que maintenir l'esprit du rassemblement tel qu'il était prévu depuis plusieurs semaines. C'est ce qui a mené à la triste division que l'on a vu.
Face au fascisme et au danger que représentent les idées d'extrême droite, la solution ne peut passer que par l'unité et l'action de tous ceux et celles qui luttent pour une autre société, pour une alternative à la barbarie capitaliste. Conscients que contre le fascisme, l'union est plus que jamais un combat, nous souhaitons que les prochaines initiatives (contre les groupuscules d'extrême droite, contre les lois racistes, etc.) ne soient pas le théâtre d'une telle division. Alors que l'extrême droite est plus que jamais à l'offensive, notre priorité (comme celle de l'UAT, qui effectue sur le thème de l'antifascisme un travail remarquable) est de construire une mobilisation la plus large possible de tout ceux et celles qui croient à la possibilité de combattre le fascisme sur le terrain et dans les esprits, en construisant la possibilité d'une alternative sociale et réellement démocratique.

Ne laissons pas les fascistes se réjouir de notre division !

Clément, présent, à jamais l’un des nôtres !
No Pasaran !

Collectif pour une Alternative Libertaire 31

 

Commentaires