Alternative Libertaire - Toulouse Alternative Libertaire est une organisation communiste libertaire née en 1991. C'est aussi un journal qui diffuse tout les mois une analyse libertaire sur les luttes et l'actualité.

Chiapas : “Vous avez entendu ? C’est le bruit de votre monde qui s’écroule” : EZLN

Alternative Libertaire Toulouse

Chiapas, Mexique. Des dizaines de milliers de bases d’appui de l’Armée Zapatiste de Libération Nationale (EZLN) ont occupé dans un silence emblématique les rues de cinq municipalités chiapanèques, dans la première manifestation publique que font les zapatistes depuis le 7 mai 2011, quand il se sont joints à l’appel du Mouvement pour la Paix avec Justice et Dignité. Cette action simultanée et massive, la plus grande de toute son histoire, a été précédée par l’annonce que l’organisation indigène allait donner sa parole, qui a été rendue publique quelques heures après la mobilisation.
“À qui de droit. Vous avez entendu ? C’est le bruit de votre monde qui s’écroule. C’est celui du nôtre qui resurgit. Le jour où le jour fut, c’était la nuit. Et ce sera la nuit le jour où ce sera le jour.” est le message signé par le sous-commandant Marcos et diffusé quelques heures après, sur le site internet Enlace Zapatista.
Dans chacune des villes occupées (Ocosingo, Las Margaritas, Palenque, Altamirano et San Cristóbal) les tzeltales, tzotziles, ch’oles, tojolabales, zoques, mames et métisses ont marché avec leurs traditionnels foulards et passe-montagnes, en rang et dans un silence absolu. Hommes et femmes, jeunes en majorité, sont passés sur une estrade dans chaque ville en levant le poing. Ça a été l’expression la plus symbolique de toute la mobilisation.
Force, discipline, ordre extraordinaire, dignité, courage, cohésion. Ce n’est pas rien. Ce sont 19 années pendant lesquelles une infinité de fois on les a donnés pour morts, pour divisés ou isolés. Une fois après l’autre, ils sortent pour dire “nous sommes là”. Aujourd’hui, avec 40000 zapatistes dans les rues, ils ont à nouveau fait taire fermement les rumeurs et les mensonges.
À San Cristobal de las Casas, ville où traditionnellement se font les manifestations de l’EZLN en dehors de son territoire, plus de 20000 hommes et femmes zapatistes, venant du caracol d’Oventik, et où ils se sont rassemblés un jour avant, ont défilé sous une pluie qui a commencé à l’aube. La marche de 28 détachements (selon la numérotation que les groupes portaient sur leurs passe-montagnes), a commencé aux abords de la ville, vers 8h30 du matin, et vers midi, l’arrière-garde était encore très loin de centre. La place était trop petite pour les recevoir.
Lire la suite sur le site du Comité de Solidarité avec les Peuples du Chiapas en Lutte (CSPCL).

Commentaires