Alternative Libertaire - Toulouse Alternative Libertaire est une organisation communiste libertaire née en 1991. C'est aussi un journal qui diffuse tout les mois une analyse libertaire sur les luttes et l'actualité.

Austérité : et pour les riches c’est pour quand ?

Alternative Libertaire Toulouse

http://www.alternativelibertaire.org/IMG/cache-169x190/arton4517-169x190.jpgAlors que la crise et les soi-disant mesures pour l’emploi n’ont fait qu’accroître le chômage, la précarité et les emplois sous-rémunérés, le dogme de l’austérité renforce la double peine infligée aux plus démuni-es… et à l’ensemble des salarié-es !
L’ensemble des mesures prévues dans le projet de budget 2012 le confirme, le gouvernement va continuer à taper très fort sur les allocataires du chômage et du RSA : après l’expérimentation du travail gratuit pour ces dernier-ère-s dans 11 départements français, il va proposer la dégressivité dans le temps de l’allocation chômage, avec les mêmes arguments culpabilisateurs et complètement mensongers de la lutte contre l’assistanat. Comme si le marché de l’emploi dépendait du désir d’insertion de ceux qui en sont rejetés ! Autre mensonge, le gouvernement va proposer de plafonner le « cumul » des minima sociaux (on appréciera la formule) à 75% du SMIC alors qu’une étude du ministère des Solidarité montre que les foyers sans emploi et au RSA, avec ou sans enfants, sont largement en dessous du niveau de vie des foyers de smicards.
Toutes ces mesures servent dans un premier temps à faire avaler à celles et ceux qui bossent les mesures d’austérité qui les concernent !

Car le plan Fillon, comme le budget 2012, mettent massivement les salarié-es à contribution, tout en leur sucrant la protection sociale sous couvert d’austérité et de morale économique. D’un côté, on veut instaurer un jour de carence supplémentaire pour tous les salarié-es en maladie, on surtaxe leur mutuelle et d’un autre on augmente la CSG, qui va désormais être calculée sur 98% du salaire et non plus 97.

Lire la suite sur Alternative Libertaire.

Commentaires